Accueil Clu7.fr
  |  Accueil - Carnets  |  Photos  |   Projet/Bateau/Equipage  |  Actus  |  Contact   
    Pourquoi partir ?  
    Equipage ->  
 
Fin avril 2007 : le déclic

Vacances de Pâques à Pollestres, maison familiale proche de Perpignan, nous nous plantons devant la télévision, objet symbolisant déjà les vacances puisque nous n'en avons pas à la maison.
Nous tombons sur Thalassa. Je râle car je trouve ça triste de voyager depuis son canapé. Je pars faire autre chose. JP me dis "Reviens, ça va te plaire!". Quand j'arrive, je vois sortir du carré d'un voilier 5 enfants, 4 filles et un garçon, commme nous!
Alors là, d'accord, je reste! Et nous suivons tout le reportage : il s'agit d'une famille certes nombreuse mais normale, avec une vie normale, un train de vie normal, partie pendant 2 ans autour du Monde sur un voilier!

Et le déclic se fait alors : pourquoi pas nous? Ce projet répond à la fois à notre manque de temps passé en famille, notre souhait de vie à l'étranger et notre besoin de soleil!

Dès le lendemain, matin, nous nous promenons sur le port de Saint-Cyprien, pour nous faire une idée du bateau idéal!
Nous n'en dormons pas pendant plusieurs nuits: quand, comment, où?
Nous écartons un moment l'idée du bateau: nous sommes trop peu expérimentés. Et puis on raconte tellement d'histoires horribles sur des gens jamais revenus!

Mais il nous faut une "maison" pendant tout ce projet : on ne trimballe pas 5 enfants en sac à dos!
Nous nous tournons donc vers le camping-car. Mais cela nous fait beaucoup moins rêver. Et puis en partant de France, on ne peut pas aller très loin sans tomber dans des zones de conflit!

Ce sera donc bien le bateau!

Nous rentrons à Chartres début mai avec la très ferme (mais secrète) intention de partir pour un an dès le mois de septembre!


Pourquoi si vite ?

Parce qu'il faut caler ce projet sur une année scolaire. Et que les enfants sont dans des classes qui le permettent encore : Juliette rentre en CM2, Philippine en CE2, Marin en CP, et Domitille en Moyenne Section. Quant à Fleur, elle dort encore une bonne partie de la journée et est donc plus facile à canaliser que dans un an.

Mais surtout parce que nous aimons les projets qui avancent vite, sommes impatients et sentons aussi qu'un tel défi se relève tout de suite, sinon il risque d'être abandonné avant d'avoir vu le jour.


Oui mais ça fait court quand même !

Bien sûr, nous ne serons pas parfaitement prêts le jour du départ : il y a tellement à faire et à apprendre avant de partir!

Mais a-t-on besoin d'être parfaitement au point dans tous les domaines avant de commencer? Non!
Bien sûr, il y a des impondérables; mais pour le reste, et bien nous apprendrons en avançant!

Il y a une part de risque évidemment, accentuée par notre manque d'expérience de la voile. Risque que nous intégrons, et intégrerons pendant le voyage pour chacune de nos décisions: car nos décisions seront prises en privilégiant systématiquement la sécurité de l'équipage.

Mais le risque zéro n'existe pas. Dans aucun projet. Et nous croyons qu'il faut se lancer un jour ! Il y a tellement de personnes qui abandonnent leur projet après des années de préparation!

Et puis, et c'est peut-être notre force : si nous ne parvenons pas à faire tout ce que nous prévoyons pendant cette année, où si nous devons renoncer pour une raison ou une autre, ce ne sera pas vécu comme un échec; et la déception ne sera pas aussi grande que si nous avions préparé ce projet pendant toute une vie!

Carole & JP

  Haut de page Equipage ->